Africa women cup 2019

Le 15 Octobre 2019, Tunisia
Maurice en quête d’expérience.

L’équipe nationale féminine participait pour la deuxième fois de son histoire à la coupe d’Afrique Féminine comptant comme qualification olympique pour les JO de Tokyo.
L’équipe Sud Africaine habitué du world series remporte logiquement le tournoi, le Kenya finit second et s’envole pour les JO de Tokyo2020. Les Malgaches montent sur le podium avec une belle médaille de bronze face à la Tunisie.
L’équipe de Maurice s’incline trois fois sur le premier jour face à Madagascar (3eme), Tunisie (4eme) et Maroc.
Sur le second jour, les mauriciennes ont rivalisés et sont passés de près d’un exploit majeur, d’obtenir une première victoire en Africa Cup.
Elles perdent en Extra-Time face au Botswana (22-17)
Coté joueuses, la jeune Chloe Bax à seulement 18 ans a été très en vue sur la compétition, elle inscrit 3 essais très spectaculaires en traversant la totalité du terrain.
Avec l’intégration de joueuses de ce calibre, l’avenir du rugby mauricien s’annonce radieux.

Gerard Guidi , Coach de l’equipe nationale.

Je pense qu’elles ont beaucoup appris sur ce tournoi, du travail à fournir pour rivaliser mais aussi de l’état d’esprit qu’elles doivent insufler une fois rentré sur Maurice.
L’objectif était clair, de faire mieux que l’édition précédente et de remporter une première victoire symbolique pour le rugby mauricien. Sur le plan comptable ce n’est pas le cas mais il y a de la progression depuis l’année dernière, les filles sont passés près de cette victoire, C’est assez cruel de perdre de cette façon dans les prolongations mais cela fait partie du sevens.

Jean-Baptiste Gobelet, DTN

La stratégie sur le tournoi se consacrait surtout sur le second jour avec les matchs de classement face à des équipes à notre niveau. Sur le premier jour face aux ténors de la compétitions, le but était de jouer les premières mi-temps et faire tourner après pour garder de l’influx.
Les joueuses ont montré beaucoup plus de détermination offensives et défensives collective sur le second jour, nous passons de près de notre première victoire Africaine.
Le niveau était plus élevé cette année pour cause de qualification olympique, les équipes ont été largement renforcés.
L’apprentissage du haut niveau passe par ce genre de matchs, l’équipe nationale est un groupe avec une trés faible expérience du haut niveau, seulement la deuxième participation sur le niveau Africain mais aussi en termes de rugby avec seulement cinq années de pratique sur sevens féminin.
Ce manque d’expérience nous a couté beaucoup d’essais sur des petites erreurs de placements qu’elles sauront rectifier la prochaine fois.
Leur progression est phénoménale en l’espace de 3 ans, la jeune génération va apporter beaucoup dans ce groupe pour passer un cap. Je suis assez confiant pour le futur.

Paul Delport , Coach de l’équipe Sud Africaine

Nous sommes très heureux de cette victoire en finale face au Kenya, les filles ont montré beaucoup de réalisme durant l’ensemble du tournoi. Ce titre de Champion d’Afrique va nous permettre d’acquérir plus d’expérience pour nous dans l’accession au World Series.
J’ai pu suivre le parcours de l’équipe mauricienne, au-delà du classement, elles ont su rivalisés et ont montrés de sacrées qualités. Il y a un réel avenir pour le rugby mauricien surtout féminin, nous voyons l’évolution chaque année. Maurice sera une équipe redoutable dans quelques années., la preuve avec la prestation de leurs jeunes joueuses sur le tournoi.

A Noter :
L’une des joueuses clef de l’équipe Nakia Dewulf n’a malheureusement pas pu participer à cette compétition pour cause de soucis administratif.
Elle est resté auprès de ses partenaires tout au long de la compétition.

Sharing is caring!